bus-du-futur-chinois

Le bus du futur chinois est abandonné dans un hangar

Dès qu’on a publié les photos de ce nouveau système de transport, l’histoire a commencé à être rendue virale. Ce véhicule futuriste qui circule sur les voies des voitures promettait de mettre un terme les voies congestionnées.

Toutefois au fur et à mesure qu’on développait les essais pour connaître leur fonctionnalité, ils ont commencé à il tourne des insuffisances évidentes dans la qualité de leur construction. Nous savons maintenant qu’il a été abandonné dans un hangar. En raison d’un manque d’investissement étant donné l’ajournement en sécurité. Ou alors à cause de problèmes de compatibilité et des rumeurs de financement illégal.

Le bus n’a pas bougé depuis son exposition en août

C’est un journaliste local qui s’est rendu compte de duquel le géant de 22 mètres de longueur se trouvait dans le même lieu où les ingénieurs l’ont laissé en août. Accumulant la poussière dans une piste d’essais. Les résidents ont protesté pourquoi l’autobus a bloqué trois voies. Sans doute les gardiens qui le gardent ont une petite idée de ce qui arrive.

Il a été en août quand ont commencé les essais nécessaires au nord de la Chine pour évaluer le système de freins et la consommation d’énergie. Ainsi que sa compatibilité avec le reste de véhicules de la route. La complexité du produit, outre sa structure spécifique, sont portée par les voies conçues exclusivement pour son transfert et les arrêts d’attente pour les voyageurs, lesquelles ont besoin d’être importantes et accessibles.

affiche-bus-japonais-concept

La révolution était située dans sa capacité de se déplacer sur ces rails spéciaux, en permettant que les véhicules circulent sous la structure. Toutefois, on a vérifié que seulement les véhicules de jusqu’à deux mètres de halte peuvent passer par au-dessous. En outre, le bus est trop lourd et large pour les routes de la Chine. Ce qui a provoqué des problèmes de trous par effondrement des routes récemment. Il ne supposait pas non plus une amélioration dans la qualité de l’air. D’autres problèmes qu’il pose sont ceux qui concernent à la sécurité. Puisqu’en cas d’urgence, les passagers sont obligés de sortir accrochés de câbles suspendus dans l’air.

En 1949 les japonais rêvaient d’un transport dans le même genre, mais il est resté à l’état de prototype !

Il paraît que les 300 mètres qu’a parcourus cette invention trop optimiste seront les premiers et derniers. En effet, le lieu où il repose il a été sous-loué pour une autre année de plus.

Commenter cet article

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*