nouvelle subaru levorg

Subaru Levorg, la sécurité à prix abordable

A un an du lancement du station wagon Levorg, Subaru envoie dans les concessionnaires une mise à jour (le « Model Year 2017 ») du modèle. Le changement est considérable, même si il ne concerne pas l’esthétique, restée inchangé. Il a à faire, par contre, avec la « substance » technologique de la voiture. Qui est douée de l’EyeSight, un ensemble de systèmes d’assistance à la guide.

subaru levorg 2017

Sécurité pour tous

Les nouveautés vont dans la direction de la sécurité et font en tant que de base pour développer de la guide autonome de marque Subaru. Le début de laquelle est annoncé pour le 2020. Le système EyeSight est basé sur deux caméras vidéo positionnées aux côtés du miroir rétroviseur interne. Attention : caméras vidéo, pas radar. Un choix qui distingue la stratégie du constructeur Japonais des autres brand. Augmenter le niveau d’assistance et de sécurité sans grever sur le prix (les caméras vidéo ils coûtent moins des radars). Ainsi en mettant les nouvelles technologies à disposition même des soi-disantes « versions de base ». Des merci à la superposition des images capturées des deux caméras vidéo. L’ordinateur de bord reconstruit le champ visuel du véhicule en 3d jusqu’à une distance de 110 mètres, avec 35 degrés de vision transversale.

Les inconvénients

La caméra a la qualité de coûter peu, mais il a même quelque « défaut ». Il ne voit pas de sujets hauts moins qu’un mètre (enfant, animaux de petite taille…) et en certaines conditions ambiantes il rencontre les mêmes difficultés qui le rencontreraient oeil humain (brouillard, pluie torrentielle, le blanc « éblouissant » de la neige…). Si cette position « amicale  pourra sera maintenue même dans le plein développe de la guide autonome est tout à voir.

Les systèmes

Cas limite à une partie, le saut de qualité du Levorg 2017 en termes de sécurité et l’assistance par rapport à la « version » précédente est dehors discussion. L’EyeSight supporte les systèmes anti-collision (freinée d’émergence), l’alerte de la voiture (perçoit, c’est-à-dire, la fatigue du conducteur). Aussi elle gère l’accélération (par exemple dans les bouchons : pour éviter l’impact. L’ordinateur de bord partage en deux le couple du moteur et freine). À cela ils s’ajoutent le maintient la distance du véhicule qui précède dans un range de vitesse compris parmi 30 km/h et 180. Puis avertis de dépassement involontaire de la ligne de chaussée (avec l’éventuel renforcement de la correction automatique. Ensuite, qui tourne volant en remettant l’auto dans chaussée) et autre ancre. Les informations d’EyeSight sont projetées sur le pare-brise par Led à haute luminosité.

interieur-subaru-levorg

Conduite sportive

Quant au reste, le Levorg 2017 reste toute si même : une wagon à traction intégrale de la ligne pas vraiment fascinante. Mais certaine confortable, silencieuse et surtout de l’âme sportive. Le cadre dérivé de WRX STI la rend maniable. Le moteur boxer je trouble 1,6 à essence de 170 cv, jumelé à l’échange Lineartronic. En effet, elle donne une poussée toujours pleine et robuste. Avec le « MY2017 » aux versions déjà existantes Free (26.990 euro) et Sport Style (à 30.990) — maintenant avec radio DAB, compatibilité Sires et display de 7 » — s’ajoutent le Levorg Sport Unlimited (34.990 euros), qu’il a les sièges en peau et le navigateur compris dans le prix.

Subaru Levorg, la sécurité à prix abordable
Notez ce site

Commenter cet article

Votre adresse mail ne sera pas publiée..


*