verifier-points-avant-achat-voiture-occasion

Les points à vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion

Avant de commencer, la toute première des choses, on ne va pas voir une voiture n’importe quand, pas la nuit ou par temps de pluie. Il faut essayer de voir la voiture par temps sec et évidemment à la lumière pour pouvoir analyser la voiture et l’extérieur et voir si elle est en bon état. En parlant de l’extérieur, on fait un tour du véhicule et on prend son temps. Il faut vraiment faire attention à tous les défauts du véhicule que ce soient des griffures, des chocs, des morceaux de carrosserie qui peuvent être cassés. Aujourd’hui la plupart des morceaux de carrosserie sont en aluminium ou en plastique et ça peut coûter cher.

Pareil pour les éléments de peinture, une fois repeint vous couteront un bras, c’est une chose à prendre en compte dans la négociation. Donc on va faire attention à l’état global du véhicule et s’il est propre ou non.

L’aspect extérieur du véhicule peur traduire de son fonctionnement

Également l’état du véhicule extérieur pourra vous donner des indices. C’est-à-dire qu’une voiture extérieurement abimée ou le vendeur vous assure que mécaniquement elle est propre, c’est à prendre avec des pincettes. Si l’extérieur est en mauvais état, peut être que l’intérieur aussi. Faites attention au détail et surtout posez des questions. Exemple, une peinture neuve c’est une bonne chose la voiture aura une meilleure tète, mais ça cache peut-être quelque chose : un choc des rayures vraiment profondes. De même pour une attache remorque s’il est présent, demandez si la voiture à souvent tracter, ça a pu faire souffrir l’embrayage ou le moteur.

Vérifiez bien les traces de rouille sur une ancienne voiture

Autres détails à prendre en compte, la rouille. Aujourd’hui la rouille a presque disparu notamment sur des voitures modernes qui ne connaîtront très certainement jamais la rouille, mais sur des voitures plus anciennes, prenez le temps. Il y a des points stratégiques au niveau de la rouille. Attardez-vous sur le passage de roue, à l’intérieur, la rouille avec l’eau a tendance à s’infiltrer. Prenez attention à ce genre de chose, regardez dessous, n’hésitez pas à vous baisser pour voir si le dessous de la voiture n’a pas eu de chocs, de traces, si la voiture n’a pas vu le trottoir, de bordures qui auraient pu endommager le soubassement du véhicule.

On prête attention aux joints s’ils ne sont pas déchirés. Ils pourraient permettre à l’eau de rentrer et de s’infiltrer pour rouiller. Les joints au niveau du pare-brise. Tous ces ponts la doivent vous alerter.

Les pneus : élément primordial à constater

Dernière chose sur l’aspect extérieur du véhicule, on vérifie les pneus et les freins. On vérifie d’abord que les pneus sont les mêmes sur chaque essieu. Pour un essieu, les deux pneus doivent être du même modèle. Ensuite, on vérifie l’usure, c’est-à-dire qu’on va prendre garde au témoin d’usure. Il représente la hauteur maximale de la gomme sur le pneu autorisé. Quand la gomme a atteint le niveau du témoin d’usure, c’est le moment de changer.

usure-inegale-pneus-verifier

Ensuite on vérifie que les pneus s’usent régulièrement, à droite, au centre et à gauche. Pourquoi ? Et bien ça pourrait traduire d’une géométrie ou d’un parallélisme à faire. Un pneu doit s’user régulièrement sur sa surface.

Comment vérifier l’usure des plaquettes de freins ?

Pour les freins, on va pouvoir faire un contrôle visuel, d’abord les disques, on met le doigt sur la bordure haute du disque, normalement un disque neuf n’a pas de bordure. Il ne doit pas y avoir de décalage. Plus « l’escalier » est prononcé, plus le disque est usé. Et évidemment il ne doit pas être craqué, il ne doit pas y avoir de rayures ou de grosses traces de brûlures dessus et on regarde aussi les plaquettes. Les plaquettes sont piégées dans l’étrier et il doit rester de la garniture sur les plaquettes. S’il reste à peine de garniture sur les plaquettes c’est qu’elles sont mortes. Et une fois qu’on a vérifié tout ça, on passe à l’intérieur.

Que faut il vérifier à l’intérieur de la voiture ?

À l’intérieur on va vérifier qu’il n’y a pas de grosses traces d’usure, les sièges ne doivent pas être déchirés, rayés. De même que pour le tableau de bord. Ensuite, si vous êtes sur une voiture à vocation familiale. Vérifiez à l’arrière que les enfants n’ont pas abîmé le véhicule, qu’il n’y a pas eu de présence de chien qui aurait pu abîmer le coffre. Plus l’intérieur est en meilleur état, plus vous aurez un vrai argument à la revente de votre voiture d’occasion.

N’hésitez pas a passer du temps à l’intérieur à tester les fonctions, ça peut paraître bête, mais ne serait-ce que des commandes au volant, ça se teste. Testez les gadgets électroniques et surtout tester la clim.

Comment tester la climatisation d’une voiture ?

climatisation-voiture

Pour vérifier qu’une climatisation fonctionne bien, c’est très simple. On allume la voiture, on allume la clim, on la met sur le froid maximum et sur la ventilation maximum. L’idée c’est que du froid doit sortir de la ventilation en moins de 10 secondes. Si le froid est présent alors la climatisation est bonne. Si le froid est tiède ou si vous ne sentez pas de différence, à ce moment il faudra peut-être recharger la climatisation. De même, pour vérifier si le compresseur n’est pas mort, le véhicule peut perdre en régime, mais doit reprendre un régime normal, il ne doit pas varier, pas de bruit dans son fonctionnement, ça doit être transparent.

Et avant de partir pour un essai routier, car oui on achète une voiture d’occasion avec un essai routier, on regarde du côté du moteur.

Avant l’essai, on jette un œil au moteur

En ouvrant le capot, on ne va pas pouvoir vérifier grand-chose, mais on va porter son attention sur quelques détails. Par exemple si la baie moteur est propre, normalement une voiture bien entretenue a une baie moteur propre. On fait attention à d’éventuelles fuites qui auraient laissé des traces, mais aussi à des traces de brûlures qui auraient pu traduire d’un gros problème mécanique. Tous ces petits indices vous permettront de savoir si la voiture dans sa vie a eu un problème mécanique.

Portez attention aussi à l’intérieur du radiateur et aux traverses. Ce sont les morceaux de métal qui appartiennent au châssis de la voiture. Si vous voyez que c’est tordu ou froissé, la voiture a surement connu un gros choc. Dernier détail, on s’attarde sur les étiquettes de vidanges, souvent les garagistes laissent des étiquettes avec le kilométrage. Si le kilométrage indiqué sur une des étiquettes est supérieur à celui du compteur de la voiture, c’est peut-être que le compteur a été trafiqué. Une fois tout vérifié, c’est l’heure de l’essai routier.

L’essai routier de la voiture d’occasion

Alors déjà la première des choses avant même de partir c’est l’embrayage et les vitesses. L’idée que toutes les vitesses doivent passer correctement, ça ne doit pas accrocher et pour l’embrayage il existe une façon de le vérifier. C’est-à-dire mettre le frein à main, engager la troisième et débrayer d’un coup. Si la voiture cale, l’embrayage est bon, si elle reste allumée c’est que l’embrayage est mort. Je n’aime pas trop cette technique parce que ça détermine vraiment si l’embrayage est en fin de vie.

Tester l’embrayage de la voiture d’occasion

Essayer déjà en termes de pédale si l’embrayage est usé, le point de patinage sera très haut, il faudra vraiment remonter le pied haut pour que la voiture avance. De même, le point de patinage va être difficile à atteindre, il va être dur à doser, ça va être facile de caler. C’est comme ça qu’on détermine qu’en embrayage est fatigué.

Autre point si l’embrayage est fatigué, il se peut que les vitesses accrochent un petit peu lorsque vous débraierez, ce qui fait que ces indices-là doivent vous inquiéter sur un embrayage presque mort. Enfin, un embrayage sur une voiture standard dure environ 150 000 km, a voir selon l’usage. Si c’est que de la ville ce sera moins, si c’est que de l’autoroute, ce sera plus.

Ensuite, une chose à prendre en compte, tendez l’oreille. Il ne doit pas y avoir de bruit bizarre, des claquements, des cliquetis qui pourraient venir du moteur. Dans la boite, si vous entendez siffler, gratter, ce n’est pas bon non plus. Les bruits bizarres doivent vous alerter et vous faire poser des questions.

La conduite de la voiture doit être souple

Pour ce qui est de la conduite, la voiture doit être souple, doit prendre ses tours normalement et avoir sa puissance. Si elle vous semble faible en termes de puissance ou que le moteur semble étouffer, il y a peut-être un problème de ce côté-là. Par la suite, on va vérifier le maintien de cap, c’est-à-dire qu’il faut que la voiture lorsque vous ne touchez pas le volant doit tirer droit. Si la voiture est droite, c’est bon.

Pensez aussi à regarder dans les rétros, si vous voyez une fumée qui s’échappe de la voiture, fumée blanche, bleue ou noire. Si vous avez les trois alors la voiture est HS, n’achetez pas ça !

essai-routier-voiture-occasion

Dernier point à surveiller pour l’achat d’une voiture, c’est le freinage. Alors comment on ton teste le freinage, essayez de vous mettre à une vitesse un peu élevée, au moins 50 et freinez fort. Lorsque vous freinez brusquement, la voiture ne doit pas aller d’un côté ou de l’autre, ne doit pas vibrer, ne doit pas trembler. Le freinage doit être fort et égal. Si l’ABS se déclenche, c’est normal.

Tester la boite automatique d’une voiture d’occasion

Dans le cadre d’une boite automatique, il y a quelques astuces pour savoir si la boite est encore bonne ou non. Par exemple, laissez-vous glisser en première sur une décélération, vous arrivez à un arrêt, vous laissez glisser sur la seconde, la boite doit rentrer sa première sans craquer, sans avoir de gros accoup. Ça vous permettra de savoir si le convertisseur a quelques difficultés.

Pour les boites automatiques à simple ou double embrayage, il doit y avoir du patinage. Si la voiture a du mal a patiner, c’est-à-dire que vous n’avez pas cette sensation de patinage sur l’embrayage. Peut-être que les embrayages sont fatigués.

Même sur une voiture automatique, si les rapports craquent, si les rapports sont durs à passer ou que la boite a du mal à passer ses rapports, il y a peut-être un problème. N’hésitez pas à accélérer franchement pour voir si la voiture prend ses tours, il ne doit pas y avoir d’hésitation.

Laissez conduire le vendeur

Il y a une chose qui peut être intéressante, c’est de laisser conduire le vendeur. Après tout en laissant conduire le vendeur, vous arriverez à voir sa façon de conduire. Si jamais c’est un gros bourrin, vous saurez que vous achetez la voiture d’un gros bourrin. Ca peut vous permettre d’avoir un indice sur comment la voiture a été utilisée.

N’oubliez pas les éléments électroniques

Enfin dernier point pendant l’essai routier, essayez de tester les éléments électriques et électroniques du véhicule. Par exemple les vitres.  Ça peut paraître anodin, mais un moteur de lève-vitre ça coute très cher. Essayez toutes les vitres, les rétroviseurs, la climatisation, les clignotants, les commandes au volant. Prenez le temps de voir si tout fonctionne.

Sur les voitures équipées de toit ouvrant, faites-le fonctionner. Un toit ouvrant qui ne marche plus ça coûte le prix de la voiture. De même pour ceux qui achèteraient des cabriolets, pareil, on active le toit, on vérifie que tout se passe bien. Pas de craquements, de grincements ou simplement un toit qui refuse de s’ouvrir.

Dernier point à vérifier avant achat d’une voiture d’occasion

carte-grise

Et après cet essai routier, on vérifie que le véhicule a bien tous ses documents. Oui on achète une voiture avec des documents. Donc on vérifie dans le carnet d’entretien si toutes les échéances d’entretien ont été faites. Que ce soient les vidanges, plaquettes, filtres, bougies…

La voiture doit évidemment avoir ses entretiens faits à jour et des traces de ça. On achète une voiture avec un carnet d’entretien, avec des factures. C’est important, pensez-y pour la revente et pour la carte grise, ce sera vraiment important.

Dernière chose à penser sur une voiture d’occasion, le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois avant la vente, c’est-à-dire que s’il est trop vieux, il faudra le repasser et c’est à la charge du propriétaire. Une voiture ne peut pas se vendre sans contrôle technique.

Si vous respectez tout ça, vous devriez partir sur un achat serein.

Commenter cet article

Votre adresse mail ne sera pas publiée..


*